Nous contacter
Réseaux sociaux
La motricité libre

La motricité libre

Votre bébé est né et déjà se pose une multitude de questions sur son développement. Dans cet article nous allons tenter de vous donner quelques clés pour comprendre la motricité de votre enfant et surtout les clés pour accompagner son développement dans les meilleures conditions. Et quoi de mieux pour accompagner sa motricité que la motricité libre. Après une explication des grandes étapes du développement moteur de votre enfant, nous vous dirons comment la motricité libre répond au mieux au développement de votre enfant.

En quoi consiste la motricité libre ?

Motricité libre ne signifie pas laisser l’enfant seul face à lui même. L’objectif est de mettre toutes les conditions en place pour que votre bébé puisse développer sa motricité. Cela se fait par l’observation de votre enfant en s’adaptant à ses acquisitions et à ce qu’il sera capable de faire. La règle de base est de ne pas contraindre les mouvements de bébé dans du matériel non adapté. Certains matériels sont à proscrire et d’autres à limiter. Les trotteurs sont très néfastes aux développement de bébé. Le transat fait un peu débat, il s’agira surtout d’en avoir une bonne utilisation.

La position idéal de bébé pour développer sa motricité est allonger sur le dos. Si bébé est mis tôt dans un transat, il va apprécier de voir le monde et pourra avoir du mal à rester au sol par la suite. Le problème étant que dans le transat, le bébé a une position contrainte et ne peut développer sa motricité.

Pour aller plus loin nous vous recommandons la lecture De la naissance aux premiers pas de Michèle Forestier et bien sûr de suivre les ateliers sur le développement psychomoteur animé par une psychomotricienne chez O’nidou.

 

La motricité libre pour accompagner bébé :

On entend beaucoup parler de motricité libre et parfois on a des difficultés à savoir comment la mettre en place à la maison. Nous allons essayer d’éclairer cela !

 

La motricité libre : petit retour historique

La motricité libre ne date pas d’hier. De nombreux chercheurs, médecins et observateurs avertis ont écris sur le sujet. Maria Montessori, il y a déjà un siècle, abordait la motricité de cette façon.

 

Les grandes étapes de la motricité de bébé :

Le petit bébé de l’homme est le seul mammifère à finir sa gestation à l’extérieur du ventre de sa maman. Contrairement aux autres mammifères, le bébé naît immature et va avoir de nombreuses étapes motrices avant d’arriver à la marche.

A la naissance :

Le bébé qui vient de naître ne voit encore qu’à une trentaine de centimètres et ne distingue que les contrastes forts. C’est ce qui lui est nécessaire pour se nourrir au sein de sa maman. C’est à peu près la distance entre le sein, le visage maternel et la couleur plus foncée du mamelon, qui lui permet de trouver le sein.

Le premier trimestre

Au cours du premier trimestre, bébé n’a pas encore de mouvements délibérés. Il n’a pas encore conscience de son schéma corporel. On parle de plus en plus du 4ème trimestre de grossesse. Bébé se déshabitue progressivement du ventre maternel où il était au chaud , bercé et nourri à volonté. La motricité de votre bébé au cours de ce premier trimestre ce fera essentiellement dans les bras des parents. Ceux-ci sont parfaits ! Ils sont rassurants, chauds, s’adaptent au corps de bébé…

Le deuxième trimestre

Vers 3 mois, bébé va commencer à maîtriser certains mouvements. Il va commencer à appréhender volontairement des objets qu’il portera à sa bouche. A chaque instant de jeu, d’éveil calme, de portage… Bébé va affiner sa motricité. Il va tenir de mieux en mieux sa tête et commencera peut être à rapprocher les jambes de son visage.

Le troisième trimestre

Vers 6 mois bébé commence à tenir assis. En revanche ce n’est pas une position dans laquelle il est opportun de place bébé. Tant qu’il ne se met pas tout seul assis, et qu’il ne sait pas sortir seul de cette position laissez le découvrir sa motricité au sol !

Le quatrième trimestre

Bébé fera de grandes acquisitions motrices. Il devrait pouvoir se mettre en position assise, se retourner et commencer le 4 pattes.

L’acquisition de la marche

L’âge des premiers pas est très variable d’un enfant à l’autre. Ce n’est pas une course ! La marche arrive en général entre 9 et 18 mois. Observez votre enfant et respectez son rythme.

 

 

Je découvre les ateliers

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.