Nous contacter
Réseaux sociaux
fillette cuisine

A quel âge commencer la diversification alimentaire ?

Bébé est parmi vous depuis quelques mois déjà et entre les tétées qui s’avèrent compliquées, le sommeil agité, les coliques et poussées de dents, se posent maintenant le problème de la diversification alimentaire. A ce sujet, les questions sont nombreuses et les craintes encore plus. Quand commencer la diversification alimentaire ? Par quelles recettes ? Combien de cuillères puis-je donner à mon bébé ? Pas de panique, il est tout à fait normal de se questionner. Etre parent n’est pas inné, et la diversification l’est encore moins. Dans cet article, nous nous attarderons sur l’âge auquel l’enfant peut commencer la diversification alimentaire et nous vous donnerons quelques signes qui semblent indiquer qu’il est prêt. 

On espère toujours réussir à rédiger un article plus ou moins exhaustif mais si vous avez une question, n’hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires, nous tenterons d’y répondre au mieux. Je tiens cependant à préciser que cet article ne remplace, sous aucun prétexte, l’avis d’un pédiatre et que chaque enfant étant différent, il faut savoir s’adapter à ses besoins. 

 

De la naissance à 4 mois :

Durant cette période de sa vie, bébé n’a besoin que de lait. Il est inutile d’y ajouter protéines, fibres ou n’importe quel autre complément. La totalité des besoins de ses besoins se trouve dans le lait, qu’il soit maternel ou commercial. En effet, avant ses 4 mois, les reins de bébé n’ont pas atteint toutes leurs capacités et d’éventuels excès de protéines pourraient être compliqué à gérer pour ce petit corps. La diversification alimentaire avant les 4 mois est donc à proscrire car elle comporte des risques :

  • Développement des allergies alimentaires et de l’eczéma
  • Obésité : les chercheurs tendent à prouver que la plupart des adultes en surpoids auraient commencé la diversification alimentaire un peu trop tôt. Info ou intox ? Dans le doute, mieux vaut s’abstenir.

 

L’introduction des fruits et légumes :

Selon les spécialistes, la période idéale pour commencer la diversification alimentaire serait entre quatre et six mois. L’enfant développe de nouveaux besoins nutritionnels et son système digestif devient assez mature pour les assimiler. Il est conseillé de commencer par les légumes, et, dans un second temps, d’insérer les fruits. Les fruits, grâce à leur petit goût sucré, sont souvent très appréciés de nos petits loups. Choisissez les, de préférence, sans pesticides, bio et parfaitement mûres.

Les légumes, comment faire ?

Vous pouvez commencer par la soupe en changeant l’eau du biberon de bébé par l’eau de cuisson des légumes et ajouter ensuite quelques cuillères à soupe. Le but étant d’arriver à un mélange de lait et de soupe à part égale. Cette technique permet d’habituer bébé à des goûts différents, sans la surprise de la texture.

Si vous êtes plus entreprenant, vous pouvez également passer directement à la phase cuillère, en gardant en tête le facteur risque de voir sa cuisine, son matériel et son bébé repeint de la tête aux pieds. On vous aura prévenu 😉.

Et les fruits ?

Vous pouvez donner toutes sortes de fruits à bébé et il est d’ailleurs recommandé de diversifier un maximum car cela permettrait de limiter de futurs risques d’allergies alimentaires. Vous pouvez les présenter sous forme de compotes, à l’heure du goûter ou en complément du lait.

Petit conseil : gardez en tête que la diversification alimentaire engendre tout un tas de nouvelles découvertes pour bébé et qu’il arrive parfois qu’un aliment doivent être présenté jusqu’à huit fois à bébé avant qu’il ne l’accepte. Alors on ne désespère pas 💪 !

 

Comment être sur que mon bébé est prêt ?

La théorie c’est bien mais quand il est question de son bébé, on n’est jamais certain d’avoir atteint le bon moment. Est-ce que je ne devrais pas attendre encore un peu ? L’éternelle question que beaucoup de parents se posent. En général c’est le pédiatre qui donne le feu vert mais il existe quelques signes que bébé semble prêt :

  • Si bébé pleure après les tétées, c’est peut être qu’il a faim et que le lait ne suffit plus.
  • Il s’intéresse énormément aux aliments dans votre assiette, tente de les attraper et les mettre à la bouche ou même suit votre fourchette des yeux ?  C’est qu’il devient de plus en plus curieux et avide de nouvelles découvertes culinaires.
  • Il commence à pleurer quand vous lui tendez le biberon et refuse de téter ? Vous pouvez essayer de lui mettre une cuillère dans la bouche et voir si il la referme, si c’est le cas, c’est surement annonciateur d’une diversification alimentaire proche.
  • Il vous imite quand vous mastiquez ? Essayez de mettre un peu de compote à l’entrée de sa bouche et observez si il tente de l’avaler.
  • Le goût passe aussi par l’odorat et le toucher. N’hésitez pas à faire sentir, toucher, interagir bébé avec ces nouveaux aliments.

Enfin, le meilleur conseil reste qu’il faut savoir prendre le temps d’écouter, d’observer votre bébé, c’est surtout lui qui vous indiquera quand il est prêt à découvrir la diversification alimentaire. Et… faites vous confiance ♥.

 

J’espère que toutes ces informations sauront vous être utile. Pour aller plus loin dans l’accompagnement de votre bébé vers la diversification alimentaire, sachez que nous proposons des atelier chez O’nidou, animé par la gourmande Rozenn Dubreuil. Vous pouvez vous inscrire en cliquant juste ici.

 

A très vite…

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.